Laisser pleurer son enfant ?


Imagine. Tu es réveillée en pleine nuit, par les pleurs de ton ami.e / frère / soeur / parent, que tu entends dans la chambre voisine.

Vas tu rester là, passif, dans ton lit ? Face à l'expression d'une détresse, tu vas te lever, pour consoler la personne, l'écouter, et la consoler. C'est en étant sûr.e de laisser derrière toi quelqu'un d'apaisé que tu rejoindras sereinement ton lit pour finir ta nuit. Pourquoi alors, devrions nous laisser pleurer un enfant seul dans son lit ?


Qui n'a jamais entendu : " ça lui fait du bien, ça lui fait les poumons ! " " nous ? On l'a laissé pleurer. En 3 nuits, c'était plié. Depuis, il fait ses nuits." En effet, un enfant à qui on ne répond pas lorsqu'il appelle la nuit, n'appellera plus, tout simplement... et n'aura pas de meilleurs poumons soit dit-en passant… Bénéfique pour les nuits des parents ? Sûr et certain. Et pour bébé ? Lorsqu'un enfant pleure pour alerter ses parents, il va sécréter des molécules de stress. Lorsqu'elles sont produites en trop grande quantité et dans la durée, cela va être nocif pour son petit cerveau en développement. Il est aujourd'hui prouvé que laisser pleurer un enfant de façon prolongée, endommage son système nerveux. Et tu sais quoi, c'est pas moi qui l'ai inventé, ni tonton Gérard, mais c'est Catherine Gueguen qui en parle vachement mieux que moi. Une grande dame qui n'est JUSTE qu'une pédiatre, et référence dans le monde de l'éducation et de la petite enfance.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Cododo