Les délices du post-partum

La grossesse, tu en entends parler depuis toujours, ça se voit, ça se parle, ça se lit.

L'accouchement, ce moment unique, explosif, qui effraie autant qu'il émerveille, est raconté à qui voudra bien écouter.

Mais le post partum, qui en parle vraiment ? 

 

On prépare l'arrivée d'un enfant dans notre corps pendant 9 mois, puis comme si notre corps n'avait plus d'importance après la naissance de bébé, on n'en parle plus, gênée, presque honteuse de ce corps qu'on ne reconnaît plus. 

 

Et pourtant, il y en a un paquet de choses à dire. 

C'est avec un peu d'humour qu'on revient sur ce doux moment qu'est le post-partum...

Merci à tous celles qui m'ont partagée leurs expériences et m'ont permis de compléter cette liste non exhaustive des délices du post partum.

D'aller aux toilettes tu auras peur. Après avoir expulsé un petit être de presque 4 kg, tu te retrouveras à ne plus jamais vouloir expulser quelque chose de ton corps. #HemorroïdesTaMère 

 

En parlant hémorroïdes, de n'en avoir qu'une seule de la taille d'une noisette, tu devras te réjouir.

 

Fière d'avoir évité l'épisio, de la teuch tu souffriras comme toutes. La douceur de l'urine s'écoulant te donnera des vapeurs. Sous la douche tu urineras, toutes les positions, tu tenteras pour limiter cet acide corporel qui attaque ta peau si sensible. 

 

Ta pudeur, tu oublieras. Tu t'habitueras à être observée et triturée alors que tu aimerais que plus personne n'y touche pour les 18 prochaines années. 

 

Te laver la tête te seras interdit pendant plusieurs jours, sous peine de te retrouver cul nu, pattes en l'air au milieu de ta chambre. #TeamHémorragie 


 

Ton honneur et ton glamour, tu laisseras. Bas de contention, couche au cul et tétons fissurés à l'air tu exhiberas. Le rêve d'une vie tu vivras. 

 

Et tant qu'on y'est, le peu de dignité qu'il te restait, tu la laisseras dans ta couche avec ton premier fou rire post accouchement. 

 

Quand tu penseras t'être habituée à tout ce merdier, la deuxième vague tu te mangeras : montée de lait coucou ... Ou comment avoir l'impression qu'accoucher était presque plus agréable. 

 

Dans les parties de plaisir, on retrouvera les tranchées ( mot parfaitement choisi au passage ) . Heureuse d'avoir ramassée pendant des heures, la suite des contractions tu apprécieras à chaque mise au sein de bébé. 

 

Du sang, du sang, du sang...Jamais tu n'aurais imaginé avoir autant de sang dans ton corps, te demandant même certaines fois, si quelqu'un ne t'a pas rejoint dans ta couche pour t'aider à alimenter tout ça. 

 

En parlant de sang, un bonus, tu auras. Aux premières couches de ta fille, tu découvriras du sang. Ta fille, bien finie, à terme, naîtra elle aussi avec ses ... règles. #CelleLaOnSyAttendaitPas #EtToiNonPlus 


 

A toutes celles qui vont y passer : force et honneur