Mes maux de grossesse

Encore une fois, ce qui marche pour une femme ne marche pas forcément pour une autre.

Je vous partage donc juste ma propre expérience, qui pourra peut être en aider au moins une d'entre vous. 

 

Avant même de faire le test de grossesse, mes gencives m'avaient envoyé le message. Elles ont gonflé et saigné à chaque brossage. Si je l'avais su plus tôt, j'aurai acheté un dentifrice adapté ( parodontax ; l'impression de se laver les dents avec du sel mais efficace ! ). Vos dents peuvent souffrir pendant la grossesse. Ne négligez pas les soins de votre bouche. Personnellement, j'avais soigné ma dernière dent abîmée avant de tomber enceinte. J'ai donc tenté de limiter la casse pendant 9 mois, je me suis faite violence pour continuer à passer la brossette et le fil dentaire en plus du lavage. Et tout s'est bien passé pour elles, au moins le temps de la grossesse. 

Dans les premiers symptômes qui semblent touchés une majorité de femmes : la concon, la stisti, la constipation !!! Si votre alimentation ne suffit plus, vous pouvez prendre du psyllium blond. Radical à ce qu'il parait ! Perso, j'ai essayé une fois. J'ai été incapable de l'ingérer, la texture est vraiment trop particulière, j'ai préféré attendre que tout s'équilibre tout seul. 


 

Mon premier trimestre a été sous le signe d'une fatigue extrême et d'un état général que je qualifierai de "brouillon". Tu sens que ton corps est en pleine création artistique mais qu'il en est qu'aux prémices. 

Mise à part dormir, je n'ai trouvé aucun remède pour contrer cette fatigue, cette impression que notre corps vit les nuits comme blanches alors que vous lui avez offert 12h de sommeil profond. 

Ce même état qu'on peut associer à un lendemain de fête. 

 

D'ailleurs, en parlant de lendemain de fête, j'ai eu l'impression pendant les premiers mois, de me lever chaque matin après des nuits dignes des plus grandes beuveries sans avoir touché une seule goutte d'alcool. Ces lendemains, yeux collés et lourds, bouche pâteuse, estomac en vrac qu'on imagine soigner à coup de coca et de pépitos. Bizarrement, ce qui fonctionnait les vendredis matins, jadis, ne fonctionne plus à ce moment là. 

 

Cet état vaseux, l'impression de devoir digérer une tartiflette après chaque repas a duré deux bons mois et demi. 

 

La seule solution trouvée était de … MANGER… tout le temps, dès que je sentais mon estomac tourner. Au départ, tout ce qui me passait sous la main, puis j'ai pris mes petites habitudes. Il ne fallait surtout pas que je me loupe sur le timing, sous peine que ce soit trop tard avec une gerbe digne d'une vieille soirée de shooters...

 

J'ai vite repéré les aliments qui me soulageaient puis j'ai découvert que certains aliments me provoquaient des brûlures. Comme l'impression de me transformer petit en petit en dragon… Ces symptômes se sont apaisés avec l'arrivée du second trimestre et sont revenus pour quelques piqûres de rappel pendant le troisième trimestre. 

 

De toute façon, ce premier trimestre, qu'on se le dise, il est dégueulasse. Tu es épuisée, et tu as l'impression qu'une gastro ne va pas tarder à t'achever ou que tes règles vont débarquer. Oui, parce que personnellement, j'ai eu les sensations de règles dès les premiers jours de ma grossesse et jusqu'au dernier. J'ai fini par m'habituer sans m'en rendre compte. C'est après l'accouchement que je me suis faite la réflexion que " Oh mais j'ai plus mal au ventre ! " . Avec ces douleurs, j'ai eu souvent des sensations au bas du dos, comme l'impression de me bloquer  au niveau des reins sans réellement souffrir. Les bouillottes et les bains chauds ont été mes meilleurs amis ! 

 

Ah oui aussi, j'ai failli l'oublier, j'ai eu une belle poussée d'acnée sur tout le corps, MAGNIFIIIIQUE. Mais elle est partie aussi vite qu'elle est arrivée.


 

Tu t'habitues à tout ça, tout se calme, la vie semble reprendre son cours… et puis, un jour en pleine nuit… tel un éclair … un cri qui réveillerait les morts … ta femme en sueurs assise au milieu du lit " Quoi ? QUOI ? qu'est ce qu'il y'a ???? " et toi, pliée en deux ...

 

Coucou, c'est moi, c'est la crampe du mollet ! à partir d'aujourd'hui, je viendrai régulièrement hanter tes nuits, jusqu'à ce que tu trouves une solution ! 

 

Ma solution :  magnésium OLIGOMAX.

Alors, je vais être honnête, je vais pas passer par 4 chemins, c'est dégueulasse. 

Imagine toi que l'eau Hépar, en fait, serait un sirop auquel on aurait rajouté de l'eau …

Et bien là, tu as l'impression de boire ce sirop pur. Voilà voilà …

Il est conseillé de le prendre pur sous la langue… je ris, je pouffe de rire, je m'étouffe de rire… C'est mort ! Je l'ai bu dilué dans un peu d'eau et un petit verre de jus de pomme à côté. 

C'est pas bon mais alors qu'est ce que c'est efficace ! La pharmacienne m'avait conseillé une cure de 1 mois. A la fin de la cure, les crampes sont revenues direct. J'ai donc continué à en prendre régulièrement pendant plusieurs mois. 

 

Mon deuxième trimestre s'est déroulé en plein été et en pleine canicule. C'est dommage car avant ça, j'étais passée à travers toutes ces histoires de problème de circulation sanguine

Toute fière de remballer ceux qui portaient un intérêt un peu trop grand à la taille de mes chevilles avec les traditionnels " ca va ? Tu gonfles pas trop avec ces températures ? " 

Alors, non, je n'ai pas gonflé, mes jambes ne sont pas devenues des poteaux. Mais mon corps et moi, on fait mieux que ça… 

 

J'ai commencé à voir des petits vaisseaux exploser dans mes jambes, des petites varices, mais de façon assez discrète, rien d'impressionnant. Mes veines ont toujours été assez apparentes, mais avec la chaleur, j'ai commencé à les sentir au toucher. Pas toutes … surtout une… une veine qui partait de la cuisse et qui remontait, qui remontait, qui remontait … oui t'as bien compris, une varice vulvaire ta mère. Qui savait que ce genre de chose existait sans déconner ?!? Bon, j'ai eu de la chance, elle ne m'a jamais fait souffrir, je sentais juste sa présence sous la douche. Peut être que la solution proposée par mon ostéopathe a convaincu mon corps d'arrêter ces conneries… Une des solutions pour soulager une varice : un gant avec des glaçons ! Maintenant que j'y pense, ça aurait pu être drôle ...

 

Mais, pour limiter la casse, au cas où, j'ai eu droit à mes magnifiques bas de contention, comme beaucoup. Aucune touche d'originalité sur ce coup. 

 

Au milieu du second trimestre, j'ai commencé à ressentir des essoufflements, j'imaginais que seule la position de la petite en était responsable; mais les essoufflements peuvent être un symptôme d'un manque de fer. J'ai donc commencé à me complémenter avec du tardiferon vers le 6ème mois. Sage décision … l'accouchement a vidé mes caisses, encore aujourd'hui, bientôt 6 mois post partum, je tente de remonter mon fer. 


 

C'est à peu près à cette même période que les contractions sont arrivées… Tous les jours, plusieurs fois par jour … jusqu'au 9ème mois où tout s'est arrété. Il aura fallu attendre le jour du terme pour que tout se relance. Et je confirme les "fausses" contractions n'ont rien à voir avec les "vraies". Si tu découvres les contractions au cours de ta grossesse, à coup sûr, tu t'inquiéteras et te demanderas " mais comment je vais faire pour reconnaître le vrai travail ? "... Ne t'inquiètes pas, tu le sauras, si si, je t'assure, ma réponse ne te convient sûrement pas, mais je peux t'assurer que les "fausses" contractions et les "vraies" contractions n'ont en commun que le nom.